« Di là da cui boscagi / j'è quat mort da suterè... » Une ancienne complainte, mélange de franco-provençal, de piémontais et d'italien, chantée par une vieille femme dans un coin perdu du mont Bellavarda... De cette matière mouvante, fragile comme les pages d'un très ancien manuscrit, l'auteur tire un polar post-médiéval. Avec des loups, des sorcières, des brigands, des ménétriers et de la folie. Début du XVIe siècle. Un quadruple crime, celui d'Isoardo le berger et de toute sa famille, a eu lieu à Chiomonte, un village de la montagne. Ippolito, le jeune juge délégué par la prévôté d'Oulx, est convaincu de l'innocence de Colombano, le tailleur de pierre, trop vite accusé. Avant de s'apercevoir que l'affaire est plus grave, puisqu'on tente de le manipuler, et, pour finir, que la vérité est un poison mortel. Un conte de miel et de poivre, naïf et cruel, comme un ex-voto sur les murs d'une chapelle montagnarde du sud des Alpes...

Danielle Schramm - Télérama.fr

 
 
Traduit de l'italien par Patrick Vighetti.
 
 

[Lectures]          [Accueil]